Il y a 25 ans était lancé le premier kernel Linux

C’est le 5 octobre 1991 que Linus Torvalds publiait officiellement le premier noyau Linux. Depuis, le petit OS qui a accompli de grandes choses.

Officiellement, le 25 août 1991 est la date anniversaire de Linux. Mais, c’est le 5 octobre de cette même année que l’OS a vraiment commencé à imprimer sa marque sur le monde. C’est en effet ce jour-là que son créateur, Linus Torvalds, a officiellement livré le premier noyau Linux sans trop savoir ce qui se passerait ensuite. « Comme je l’ai dit il y a un mois (?), je travaille sur une version gratuite d’un mini-Unix pour ordinateurs AT-386 », avait écrit le 5 octobre 1991 Linus Torvalds dans un message posté sur un newsgroup. « Il a finalement atteint un stade où il est utilisable (mais peut-être qu’il ne répondra pas à ce que vous voulez), et je suis prêt à en fournir les sources pour qu’il soit largement distribué ». Cette publication de la version 0.02 du noyau allait déclencher l’un des plus grands bouleversements de l’histoire de l’informatique.

Au cours de ces 25 années, Linux s’est enrichi de quelque 22 millions de lignes de code. Uniquement depuis l’adoption de Git, qui permet de remonter aux années 2005, plus de 13 500 développeurs de plus de 1300 entreprises ont contribué au noyau Linux. Aujourd’hui, environ 7,8 changements sont acceptés toutes les heures dans le noyau. Et celui-ci continue de s’enrichir de 4600 lignes de code chaque jour. Parmi ses soutiens les plus importants, on trouve Intel, Red Hat, Samsung, IBM, Google, AMD et ARM. « Linux a inscrit l’open source dans la durée et a fait le premier pas qui a permis à l’open source de s’imposer dans l’informatique professionnelle », a déclaré Al Hilwa, un directeur de programme d’IDC.
Une alternative aux Unix

« Depuis ses débuts en 1991, le logiciel a inspiré et a connu lui-même des évolutions majeures », a déclaré pour sa part Charles King, analyste principal chez Pund-IT. « Avant que le système d’exploitation ne commence à entrer dans le circuit commercial une demi-décennie plus tard, il servait déjà d’étendard à ceux qui espéraient mettre fin à ce qu’ils considéraient comme une hégémonie de Microsoft sur les ordinateurs de bureau », a rappelé Charles King. Entre temps, le logiciel a provoqué une révolution dans les datacenters d’entreprise, rien de moins. « L’OS émergent s’est retrouvé sur les plates-formes mainframe, puis sur les systèmes basés sur RISC », a encore rappelé Charles King. « Mais il s’est produit quelque chose d’inattendu : la non-dépendance de Linux vis-à-vis du hardware a inspiré une série de nouvelles solutions Intel/x86, lesquelles, en retour, ont progressivement commencé à prendre la place des systèmes d’exploitation Unix propriétaires ».

Les premières batailles ont été livrées à la périphérie du réseau, mais finalement Linux a connu une destinée beaucoup plus vaste. « Aujourd’hui, plus de la moitié des mainframe vendus par IBM tournent avec Linux », fait remarquer l’analyste de Pund-IT. Le système d’exploitation continue également à se développer dans de nouveaux domaines en plein essor, comme le secteur mobile et l’IoT. « Linux peut célébrer fièrement ses noces d’argent », a encore déclaré Charles King, « et nombreux sont ceux qui, dans l’industrie informatique, pensent que le « petit OS qui pouvait accomplir de grandes choses » a été pour eux une vraie pépite d’or ».

 

 

 

 

 

Source : lemondeinformatique.fr