Linux Mint 18.1 est disponible au téléchargement avec ses 2 variantes Cinnamon et MATE.

L’équipe derrière la distribution Linux Mint a publié une nouvelle mouture 18.1 disponible dans sa variante Cinnamon et Mate. Cette nouvelle version ne constitue pas une mise à jour majeure, mais elle apporte néanmoins quelques améliorations et corrige plusieurs bogues. Linux Mint est depuis 2011 la distribution Linux la plus recherchée sur le site DistroWatch. Basée sur Ubuntu, elle s’affirme néanmoins comme étant un « système moderne, élégant et confortable. À la fois puissant et facile d’utilisation » ; ce qui explique son succès auprès des déçus d’Ubuntu ou ceux en quête d’un environnement de bureau plus proche de la philosophie GNOME 2. Il faut rappeler que Linux Mint 18 était basé sur Ubuntu 16.04 et est donc LTS. La version 18.1 sera donc supportée jusqu’à 2021.

Linux Mint 18.1 est donc disponible au téléchargement avec ses deux environnements mis à jour. Cinnamon passe à la version 3.2 et inclut un tout nouvel économiseur d’écran revu entièrement et reécrit en Python. Il affiche désormais le niveau de la batterie, les contrôles de lecture de la musique et les notifications manquées. Côté interface, Cinnamon 3.2 apporte quelques changements visuels qui ont été retirés dans le passé pour des raisons de stabilité, notamment les changements en arrière-plan qui sont complétés par des animations et l’affichage des menus.

En ce qui concerne MATE, elle n’apporte pas beaucoup de nouvelles fonctionnalités. Outre les corrections de bogues et les améliorations dans les traductions, plusieurs composants sont passés au GTK3. Ceux-ci comprennent entre autres le démon de notification, la bibliothèque policykit, le gestionnaire de sessions ainsi que le Terminal.

Les autres nouveautés concernent les deux environnements de la distribution. L’éditeur de texte Xed a été doté d’une nouvelle barre de recherche qui s’affiche en bas de la fenêtre et se veut plus pratique. Il supporte également des thèmes sombres. Le lecteur Xplayer permet désormais de rendre les écrans supplémentaires noirs lorsqu’une vidéo s’affiche sur le principal. Il supporte également les métadonnées en rotation. L’équipe de développement a apporté d’autres améliorations à la série X-Apps comme Xviewer qui a été dotée d’une meilleure interpolation pour les images zoomées, ou encore Xreader qui apporte de nombreuses corrections et un support du HiDPI.

Mint supporte toujours les anciennes configurations ; il faudra seulement 512 Mb de RAM pour l’exécuter bien qu’un gigabit est recommandé. Mint demande aussi 10gb d’espace de stockage bien que 20 Gb est recommandé. Dans les nouveaux systèmes dotés du Unified Extensible Firmware Interface (UEFI) au lieu de BIOS, Mint peut s’installer sans soucis. Néanmoins, l’équipe de développement informe qu’il faudra désactiver le Secure Boot de Windows pour ne pas rencontrer de problèmes.

En ce qui concerne le processus de la mise à jour, il faut noter quelques changements notoires, avec notamment le gestionnaire de mises à jour qui introduit une nouvelle colonne pour montrer la provenance des mises à niveau et la possibilité de les trier par source. On note aussi la mise en avant des nouvelles versions du kernel ainsi que leur numéro de version.

 

 

 

Source : developpez.com

Voir Aussi

Linus Torvalds explique pourquoi une plateforme informatique totalement sécurisée n’existera jamais