2017 est officiellement l’année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS  le patron de la Fondation Linux, Quel message aux fans de Linux ?

Imaginez Tim Cook présenter un nouvel iDevice en utilisant un appareil Surface de Microsoft ou encore le patron de Coca Cola qui se désaltère en public avec une Pepsi. Ce serait suffisant pour créer un scandale sur toute la toile, même si chacun est bien sûr libre de ses choix. Il semble toutefois que c’est de cette manière qu’est traité Linux desktop par le patron de la Fondation Linux, Jim Zemlin.

Le 22 janvier 2007, un jour après la création de la Fondation Linux, Jim Zemlin expliquait dans une colonne de The Guardian qu’il n’y avait plus « deux chevaux dans la course, deux systèmes d’exploitation qui dominent l’informatique, Linux et Windows. Il y a des choses que Microsoft fait bien, c’est la promotion, la standardisation et la protection juridique de Windows », disait-il, en ajoutant que « ce que Microsoft fait dans ce domaine est exactement ce que nous devons également faire pour Linux : promouvoir, protéger et standardiser. »

Mais il semble que le directeur exécutif de la Fondation Linux a oublié de promouvoir Linux sur le marché des PC. Le premier jour de l’Open Source Summit 2017, qui s’est déroulé du 11 au 14 septembre, Jim Zemlin a annoncé que « 2017 est officiellement l’année de Linux desktop ! », d’après un tweet de la Fondation Linux.

Mais le problème est que pendant qu’il le disait, c’est un appareil tournant sous un macOS qu’utilisait le patron de la Fondation Linux. En effet, les diapositives qu’il a utilisées pour annoncer que cette année sera l’année de Linux sur PC ont été préparées et présentées depuis un Mac, comme le rapportent les deux chaines YouTube Switched to Linux et The Lunduke Show. L’information a été également reprise par le site spécialisé de l’open source It’s FOSS.

Il ne s’agit toutefois pas d’une surprise pour certains membres éminents de la communauté open source. D’après Matthew Garrett, contributeur majeur du noyau Linux qui a reçu en 2013 le prix du logiciel libre pour son travail sur Secure Boot, UEFI, et le noyau Linux, c’est la deuxième fois qu’il remarque que Jim Zemlin utilise un macOS. La première fois, c’était il y a quatre ans, ce qui indique que le patron de la Fondation Linux n’est pas un nouvel utilisateur de l’OS de bureau d’Apple.

Les passionnées Linux et de l’Open source dans le monde entier tentent sans relâche de pousser les gens à utiliser Linux sur leurs ordinateurs. Bon nombre d’entre eux ont certainement fait le déplacement pour se rendre à Los Angeles en vue d’assister à l’événement. Que doivent-ils donc retenir du fait que le patron de la Fondation Linux n’utilise lui-même pas Linux sur son ordinateur ?

Comme tout le monde, Jim Zemlin est certainement libre d’utiliser l’OS qu’il aime le plus, mais à un événement comme l’Open Source Summit qui fait la promotion de Linux, ne devrait-il pas faire l’effort d’utiliser Linux, surtout avec la déclaration qu’il a faite ? Cela veut-il dire qu’il ne trouve pas les distributions Linux aussi bonnes que macOS ?

 

 

 

 

Source : developpez.com